Comment choisir et optimiser le transport de vos granulats ?

Productivité, environnement, coûts... Le transport est une variable d'ajustement majeure pour les carrières, pourtant souvent sous-estimée.

Face à l'augmentation du trafic routier de près de 41% ces 30 dernières années, à des clients qui travaillent en flux tendus ou aux exigences environnementales pour sauver notre planète, la bonne gestion du transport de granulats est un enjeu de taille.

Il est donc essentiel de choisir le bon mode de transport et d'adopter les bonnes pratiques ayant fait leurs preuves dans d'autres carrières. Synaxe synthétise toutes ses recherches dans cet article.

Choisir son moyen de transport

Le transport routier représente 95% du transport dans le secteur du BTP. On peut le comprendre : il est le mode de convoyage le plus flexible de par l'importance de son réseau.

Il existe néanmoins des modes de transport alternatifs - fluvial, maritime, ferroviaire - plus respectueux de l'environnement et qui permettent de transporter des productions plus importantes de granulats.

Quels sont les critères pour choisir son transporteur de granulats ?

Le critère n°1, essentiel pour assurer la rentabilité de votre activité, reste le coût. Si la prestation est généralement facturée en fonction du poids des granulats, certaines entreprises peuvent aussi facturer en supplément le carburant, les repas des chauffeurs, les péages. Moins rares, certains services proposés peuvent également être à votre charge, comme l'utilisation d'une grue hydraulique pour le chargement, le stockage au dépôt, l'accusé-réception de votre production. Pensez donc à évaluer l'ensemble des coûts en amont pour éviter les mauvaises surprises.

Le critère n°2 est la qualité de la livraison. Par qualité, nous entendons la réactivité du service client, le respect des délais, le professionnalisme des chauffeurs de poids lourds. Le chauffeur étant le reflet de votre entreprise auprès de votre client, son comportement doit donc être impeccable.

Le critère n°3 est le respect de l'environnement : que met votre transporteur en place pour limiter son empreinte écologique ?

- Quel carburant est utilisé par les véhicules ?
- Les bons de livraison sont-ils dématérialisés ?
- Les conducteurs sont-ils formés à l'écoconduite ?
- Les poids lourds sont-ils aux normes européennes ?

Rares sont les prestataires qui cochent toutes les cases. Assurez-vous néanmoins que l'environnement soit une de leurs préocuppations et qu'ils aient déjà mis en place de premières actions.

Quels sont les modes de transport les plus utilisés ?

Si l'on concentre sur la France, on peut dire qu'il existe 3 principaux modes de transports pour les granulats. Nous avons mis de côté le transport maritime qui reste exceptionnel en métropole.

Le transport routier

Le transport routier est le mode de transport le plus utilisé à l'heure actuelle dans les carrières car il présente des avantages certains tels que :

  • la disponibilité : en France, les chauffeurs routiers sont près de 600 000, contre 70 000 wagons de marchandises par exemple.
  • la flexibilité : pour les commandes d'une distance courte à moyenne, il est possible d'approvisionner le client plusieurs fois dans la journée.
  • la réactivité : les horaires sont beaucoup plus extensibles que d'autres moyens de transports tels que le train ou le bateau.
  • la disponibilité : les chauffeurs peuvent venir chercher les granulats directement dans la carrière.

En revanche, les quantités transportées sont moins importantes : il faut donc régulièrement recharger les bennes pour répondre aux demandes. Ce mode de transport est aussi le plus polluant et cause aussi bon nombre de nuisances aux riverains : bruit, embouteillages, risques pour la sécurité des usagers...

Idée des coûts directs de ce mode de transport de granulats : entre 7,2€ et 8,4€ par tonne.

Le transport fluvial

Ce mode de transport est une bonne alternative pour le transport de granulats. Non seulement écologique, il permet aussi de déplacer une grande quantité de matériaux.

C'est aussi une solution idéale pour acheminer les déchets vers les déchèteries ou lieux de recyclage : sans impératif de délai de la part du client, vous pouvez vous permettre de choisir un mode de transport plus lent.

Néanmoins, la solution fluviale manque de flexibilité et peut complexifier la chaîne logistique : faible fréquence des départs, nombre de voies fluviales limitées, temps de livraison allongée.

Idée des coûts directs de ce mode de transport de granulats : entre 6,8€ à 20 € par tonne.

Le transport ferroviaire

Pour ce qui est du transport ferroviaire, côté environnement, c'est le grand gagnant ! Un train de marchandises émet 14 fois moins de CO2 / km en moyenne qu'un poids lourd pour une même masse transportée.

Les voies de chemin de fer sont aussi plus nombreuses que les voies fluviales, même si leur nombre a tendance à diminuer pour cause de coûts d'exploitation trop élevés

Autre avantage : les voies sont très nombreuses, même si certaines sont vouées à être fermées définitivement dans les années à venir. 

Cette option demande par contre une gestion logistique hors pair car les horaires sont rarement flexibles.

Idée des coûts directs de ce mode de transport de granulats : entre 6,6€ et 7,8€ par tonne.

Optimiser le transport routier de granulats de la carrière aux clients

Au vu du maillage des transporteurs sur le territoire français, une partie de votre livraison passera forcément par le transport routier. C'est donc sur ce mode de transport que nous allons nous concentrer pour vous partager quelques conseils.

Se poser les bonnes questions dès la création de la carrière

La question du transport de vos granulats se pose avant même l'installation de votre carrière. Posez-vous au plus tôt les questions suivantes :

  • Quels seront vos potentiels clients ?
  • Quelle est leur localisation ?
  • Quels sont leurs horaires d'ouverture et les horaires d'accès aux lieux de livraisons ?
  • Quels sont les gares et les ports à proximité de la carrière ?
  • Quel sera votre volume de production de granulats et de déchets ?
  • Quels sont les itinéraires interdits aux poids lourds autour de la carrière ?

De cette façon, vous pourrez anticiper la livraison de votre marchandise et éviter de vous retrouver au pied du mur le jour J.

Gérer les flux de poids lourds

La gestion des flux de poids lourds dans la carrière est un pilier de votre logistique de transport de granulats.

En optimisant ces flux, vous pourrez :

  • réduire la file d'attente à l'entrée de la carrière et donc réduire les nuisances envers les riverains
  • diminuer le temps passé sur site par les conducteurs et donc augmenter la cadence de livraison
  • limiter les déplacements physiques de l'agent de bascule et donc limiter les risques pour la sécurité

Après avoir observé des dizaines de carriers à l'oeuvre, nous avons identifié un certain nombre de solutions qui pourraient bien vous inspirer.

1) Réguler les flux de poids lourds dans la carrière

L'idée est d'organiser plus facilement le déplacement et le chargement des poids lourds au sein-même de la carrière.

Soit vous optez pour la solution manuelle, c'est-à-dire que vous créez des plannings au format Excel que vous confiez à vos agents de bascule, qui se chargeront d'aiguiller les conducteurs des véhicules.

Soit vous optez pour la solution automatique. Après avoir paramétré le nombre de véhicules maximum sur chaque zone de chargement, vous laissez le système gérer pour vous. Dès que ce nombre est atteint, le logiciel réoriente les conducteurs vers les zones disponibles.

Les avantages de cette deuxième option:

  • les conducteurs s'adaptent à la situation de la carrière en temps réel
  • les camions passent moins de temps sur site
  • vous chargez plus vite votre marchandise et pouvez ensuite vous concentrer sur d'autres taches sur le reste de votre journée

2) Utiliser des bornes d'entrée et de sortie du site

Cette solution consiste à installer des bornes automatiques à l'entrée et à la sortie de la carrière.

À l'arrivée sur site, la borne détecte automatiquement la plaque d'immatriculation du camion. L'agent de bascule reçoit une notification et valide l'entrée du chauffeur dans la carrière. Ce dernier se dirige vers la zone de stockage pour récupérer le chargement. De retour au point de pesée, la plaque et le poids du chargement sont automatiquement détectés. Le chauffeur peut donc imprimer le bon de livraison ou le recevoir sur son application, si la carrière utilise les bons de livraison dématérialisés.

Les avantages :

  • l'agent de bascule n'a plus besoin d'interagir physiquement avec le chauffeur
  • vous gérez plusieurs bascules en même temps
  • les collaborateurs et les chauffeurs ne se déplacent plus à pied et donc sont moins exposés aux accidents.

3) Mettre en place des bons de livraison dématérialisés

Cette solution consiste à remplacer les bons de livraison papier par des bons de livraisons digitaux.

Les avantages :

  • vous gagnez du temps : plus besoin de sortir un stylo et un support pour la signature
  • vous évitez à votre agent de bascule des aller-retours inutiles entre sa cabine et les poids lourds
  • vous transmettez une image moderne à votre client
  • vous économisez du papier, et ça, c'est bon pour la planète !

En conclusion, l'optimisation du transport de vos granulats est un levier capital pour :

  • votre cadence de production
  • la satisfaction de vos clients
  • l'environnement
  • la sécurité de vos collaborateurs

Si vous souhaitez échanger sur la mise en place d'une de ces solutions, les membres de l'équipe Synaxe sont à votre disposition pour vous conseiller gratuitement.

Il vous suffit de remplir ce formulaire et nous reviendrons vers vous sous 24h.